Clémentine

Clémentine


2,47 € TTC

4918 pièces disponible

Programme de fidélisationEn achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 23 points de fidélité. Votre panier totalisera 23 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,58 €.


2.5kg 5kg
-5% -7.5%

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté:

La clémentine doit son nom au Frère Clément (Vital Rodier, 1839-1904) de l'Institut des Frères de Notre-Dame de l'Annonciation, qui était chef de culture de l'orphelinat de Misserghin (près d'Oran, en Algérie).

La clémentine a d'abord été considérée comme un hybride entre le mandarinier et une variété de bigaradier à feuille de saule. Ce dernier avait été importé d'Espagne comme porte-greffe pour les cultures d'agrumes. Toutefois des études récentes menées par la station INRA de San-Giuliano en Corse, ont montré qu'il s'agissait en réalité d'un hybride entre le mandarinier et l'orange douce. Quoi qu'il en soit, Louis Charles Trabut voulant rendre hommage à l'homme d'église, décida de le nommer « clémentine » en son honneur.

La clémentine n'a pas de pépins contrairement à la mandarine. C'est un fruit vert à maturité, qui ne devient orange que sous l'effet de la baisse de température hivernale. Elle possède une chair fine et parfumée, ce qui explique qu'au fil des ans, elle a détrôné la mandarine sur les étals des marchés. Petite et ronde, sa peau est le plus souvent orangée, parfois rougeâtre. 

C'est un fruit du soleil, et en a donc grand besoin pour s'épanouir. Voilà pourquoi chez nous on la produit presque uniquement en Corse. Sinon, elle nous provient d'Espagne, d'Italie, du Maghreb ou d'Israël.

  • * Protides (g/100 g) : 0.7
  • * Lipides (g/100 g) : 0.2
  • * Glucides (g/100 g) : 10.4
  • * Fibres (mg/100 g) 1.4
  • * Calories (kcal/100 g) : 46
  • Intérêt nutritionnel : Ce petit agrume juteux et désaltérant présente un faible taux calorique voisin de l'abricot ou du melon. Et comme elle est plus sucrée que les autres agrumes, elle convient parfaitement aux plus jeunes d'entre nous : n'hésitez pas à faire une pause clémentine avec bébé qui se régalera à en sucer les quartiers...
  • Nutriment(s)-vedette(s) : Sa pulpe est très riche en vitamine C (41 mg/100 g). Deux fruits suffisent à combler la moitié des besoins quotidiens en cette vitamine tonifiante et anti-fatigue, qui protège des agressions extérieures. Elle se révèle indispensable, et encore plus en période de grands froids. Dans ses quartiers gorgés de jus se cachent des fibres douces mais efficaces, qui activent gentiment les transits paresseux.
  • Santé : Elle s'avère être une excellente source de minéraux et d'oligo-éléments. Elle fournit une teneur importante en calcium (26 mg/100 g), nécessaire aux cellules osseuses, en magnésium (11 mg/100 g) et en fer (0,35 mg/100 g). Ces 2 nutriments jouent un rôle important sur la résistance du système musculaire et nerveux. Exit les coups de pompe et les baisses de moral.
  • Comment me cuisiner ? L'écorce quant à elle peut se glisser, une fois râpée ou confite, dans les gâteaux et les pâtes à crêpes (ou à pancakes) par exemple, ou également dans les brioches et les pains au lait. Un peu de pulpe mixée et d'écorce râpée aromatise de façon originale le beurre, à tartiner sur votre pain grillé.
  • Comment me consommer ? Consommez-la nature, après avoir tout simplement retiré sa peau, à tout moment de la journée. Détachez les quartiers et glissez-les dans des salades de fruits : oranges et pamplemousses, pommes et poires ou encore mangue et papaye... tous les fruits frais que la saison vous offre.
  • Comment me conserver ? Conservez-la de préférence dans le bac à légumes du réfrigérateur afin d'éviter qu'elle ne se dessèche. Quoi qu'il en soit, ne la laissez pas plus de deux semaines.
  • Comment me choisir ? Choisissez-la lourde, avec une peau bien adhérente. La couleur et l'épaisseur de la peau importent peu, car ils dépendent seulement de la variété et non du degré de maturité. Si vous souhaitez utiliser son écorce, achetez un fruit non traité.
  • Astuce : Elle sublime les préparations salées de sa douce acidité. Ainsi, ses quartiers se marient parfaitement avec les crustacés : crevettes, gambas et homard l'apprécient tout particulièrement, surtout lorsqu'ils sont relevés de piment. Confisez ses quartiers dans un sirop de sucre pendant 1 heure : voilà un décor pour des tartes, des entremets au chocolat voire des bûches aussi beau que savoureux.
  • A quel moment me consommer ? Disponible dès le mois d'octobre, c'est notamment entre novembre et février que cet agrume est au meilleur de lui-même.
  • Comment me préparer ? Pressée, le jus obtenu, des plus délicieux au réveil pour un petit-déjeuner vitaminé, peut servir de base pour des desserts tels que des crèmes renversées. Il est idéal pour préparer des sauces (avec du beurre) qui accompagnent les poissons blancs ou encore pour déglacer les sucs d'un magret de canard ou d'un rôti de veau.

Panier  

(vide)

Newsletter


Voir un exemple de newsletter

commande par telephone

groupez vos livraisons

Nouveaux produits

Aucun nouveau produit à l'heure actuelle