Brie de Meaux AOC

Brie de Meaux AOC
45 % de matière grasse sur produit fini

Fromage au lait cru de vache, à pâte molle, à la croûte fleurie d'un fin duvet blanc.

Plus de détails


5,72 € TTC

4468 pièces disponible

Programme de fidélisationEn achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 24 points de fidélité. Votre panier totalisera 24 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,60 €.


2.5kg 5kg
-5% -7.5%

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté:

Invitez le "fromage des rois" à votre table ! Le brie de Meaux AOC, c'est un cylindre plat (35 à 37 cm de diamètre, 2,5 cm d'épaisseur), dont la teneur en matière grasse est de 45 %.

Le brie de Meaux se distingue par sa pâte jaune paille clair, sa consistance onctueuse, bien souple, mais non coulante, son bouquet développé au nez et, au goût, sa fine saveur de noisette. "Il s'accompagne de vins rouges, nerveux et fruités comme les Bourgogne, ou charnus et puissants comme les Bordeaux", précise le site de l'AOC Brie de Meaux.

Aujourd'hui, son aire de production s'étend sur tout l'est du bassin parisien et le fromage a su conserver les traditions d'une fabrication fermière. L'affinage est lent et régulier pendant quatre semaines au minimum, au cours desquelles il est retourné plusieurs fois à la main.

Les origines de ce fromage à pâte molle et à croûte fleurie sont incertaines mais on peut toutefois affirmer qu'il est l'ancêtre des fromages. Au 8ème siècle déjà, Charlemagne ne tarissait pas d'éloge à son sujet.

Mais le brie s'est véritablement popularisé dans le courant du 10ème siècle. Dès lors, il devient le fromage chéri par tous les souverains, séduisant entre autres Philippe Auguste, Louis XIV et Louis XVI.

Par la suite, le "petit peuple" le découvre enfin, à la Révolution. Et en 1815, c'est la consécration : lors du Congrès de Vienne pour le repartage de l'Europe après les guerres de Napoléon, Talleyrand le proclame "roi des fromages", rien que cela !

Star de la fable de La Fontaine, Le Corbeau et le Renard, il semblerait que ce soit à partir de sa recette que celle du camembert fut tirée au 18ème.

  • Santé : Le brie est riche en potassium et en magnésium, deux nutriments essentiels au bon fonctionnement du système nerveux et surtout musculaire. Avec modération donc, ce fromage est un véritable complice de l'effort et de l'énergie.
  • Nutriment(s)-vedette(s) : Vu qu'il faut 25 litres de lait pour confectionner un seul brie de Meaux de 2,5 kg, celui-ci renferme une belle quantité de calcium. Associée à une forte teneur en phosphore, voilà de quoi nourrir efficacement les cellules osseuses.
  • Intérêt nutritionnel : On ne vous le cachera pas, le brie est un aliment très riche. Toutefois, une petite portion de temps en temps n'a jamais fait de mal à personne, au contraire... Le brie est en effet très bien pourvu en protéines d'origine animale d'excellente qualité, essentielles au bon fonctionnement des cellules de notre organisme.
  • * Protides (g/100 g) : 20.6
  • * Potassium (mg/100 g) : 160
  • * Magnésium (mg/100 g) : 20
  • * Lipides (g/100 g) : 27.5
  • * Calories (kcal/100 g) : 330
  • Complément d'information : Lorsqu'il est affiné à cœur, le brie peut supporter la congélation. Il suffit alors de le décongeler très lentement, deux jours dans le réfrigérateur, avant de pouvoir le déguster (de préférence dans une préparation cuisinée).
  • Comment me préparer ? Délicieux nature, tout juste accompagné de pain frais, il peut se décliner dans toutes sortes de préparations, de la sauce jusqu'au sorbet !
  • Comment me cuisiner ? Il se prête à la préparation de mets typiques de sa région, comme la galette briarde ou encore le croque-briard. Réalisez-le simplement en écrasant du brie écroûté avec du beurre, à tartiner sur du pain de mie avant de réchauffer le tout quelques minutes au four. C'est aussi lui l'ingrédient principal de la recette originelle des bouchées à la reine (avec des moules, des crevettes, des champignons et du vin blanc).
  • Comment me consommer ? Consommez-le à la fin du repas. D'ailleurs sa pâte est si tendre et fruitée qu'on le baptise volontiers "le dessert des fromages". Le brie aime les vins rouges nerveux, à commencer par le Bourgogne, mais aussi les puissants comme le Bordeaux. Mais plus encore, il aime les vins blancs vifs et généreux et se marie parfaitement à un Vouvray, et pourquoi pas à du Champagne.
  • Comment me conserver ? Conservez-le dans le bas du réfrigérateur, emballé à part, idéalement dans son conditionnement d'origine. Pensez néanmoins à le sortir du frais au moins 30 minutes avant de le déguster afin qu'il retrouve toute son onctuosité.
  • Comment me choisir ? Choisissez-le avec une pâte jaune paille, onctueuse et souple mais qui ne coule pas. Son odeur est toujours très prononcée. En fonction de la variété choisie, sa croûte sera plus ou moins blanche, parfois striée de rouge (brie de Melun). Préférez un fromage un peu moins épais, qui s'affine bien mieux et a donc - contrairement à ce que l'on peut croire - davantage de goût.
  • Astuce : Sachez qu'un bon brie fermier s'égoutte longuement sur un tapis de jonc et laisse sur sa croûte de fines stries. C'est la marque de la qualité !

Panier  

(vide)

Newsletter


Voir un exemple de newsletter

commande par telephone

groupez vos livraisons